Retour en haut

Euphoria

Euphoria

 Série / Drame

🎬  Réalisé par Sam Levinson  (2019)

❤️

  • Drame
  • Queer
  • Teen
  • Addiction
  • Transidentités

 Série


🎬 Créée par Sam Levinson  (2019)


1 saison


 55min


❤️

Triggers Warning : Overdose, Viol, Addiction, Violences Sexistes, Violences sexuelles, Nudité frontale, Masturbation frontale, Pédophilie, Violence[Voir les détails]

Overdose

Dans le pilote de la série, nous apprenons que Rue sort de cure de désintoxication après une overdose. Cette scène nous est montrée à plusieurs reprises durant la série.

Addiction

L'addiction de Rue est le sujet principal de la série. Des scènes de consommation, des réunions aux Narcotiques Anonymes sont montrées.

Viol

Lors de l'épisode 1, Jules est violée par un homme rencontré sur Grindr. / D'autres rapports, s'ils ne sont pas forcément caractérisés vocalement comme des viols, sont filmés d'une manière extrêmement malaisante, qui remet en question la question du consentement des protagonistes.

Violences Sexistes

Nate agresse à de nombreuses reprises sa petite-amie Maddie. Lors de l'épisode 4, il l'étrangle violemment en la plaquant contre une caravane. Dans l'épisode suivant, Maddie fait également face à la violence de la procédure de dénonciation de cette agression. / A plusieurs reprises, Nate agresse verbalement Jules et tente de l'intimider.

Agression sexuelle

Dans l'épisode 6, alors que McKay et Cassie s'apprêtent à coucher ensemble, une bande de sportifs fait irruption. McKay est plaqué au sol, alors que les agresseurs filment la scène (le doute est laissé sur la nature de l'agression: viol ou agression sexuelle). McKay est traumatisé par cet événement.

Nudité frontale

De très nombreux gros plans de pénis tout au long de la série (notamment dans la séquence d'ouverture de l'épisode 2). / Dans l'épisode 3, lorsque Kat devient cam-girl, un homme se masturbe longuement face à la caméra.

Pédophilie

Les adolescents d'Euphoria sont mineurs et ont parfois des rapports sexuels avec des personnes majeures (même si certains de ces rapports sont identifiés comme consentis).

Violence

Dans l'épisode 2, Nate tabasse Tyler, qui a couché avec Maddy (Tyler a 22 ans, Maddy a 17 ans). La séquence est très violente.

Pitch :

DÉCONSEILLÉ AU MOINS DE 16 ANS.

A 17 ans, Rue Bennett, fraîchement sortie de désintox, cherche à donner un sens à son existence. Elle se lie très vite à Jules Vaughn, une fille trans récemment arrivée en ville après le divorce de ses parents.

De quoi ça parle vraiment :

Euphoria est une série qui s'attache à dépeindre la vie quotidienne d'adolescents issus de la génération Z.

Représentation et visibilisation
Personnes Concernées
Feel Good
Militant
Déconstruction

Représentation

. Représentation réaliste de l'addiction adolescente (Rue).

. Représentation positive d'une adolescente trans (Jules): même si la série aborde sa relation au genre et ses difficultés liées à la fétichisation et à la transphobie, sa transidentité n'est pas le sujet principal de son histoire.

. Représentation décomplexée de la fluidité des orientations sexuelles, des expressions de genre et des identités de genre.

. Visibilisation des dynamiques de relations toxiques (complexité du personnage de Maddie), et des violences conjugales.

. Discussion autour du revenge-porn et de la grossophobie (Kat): empowerment via le travail du sexe.

. Discussions autour du du poids des stéréotypes sexistes, dangers du revenge porn et du slut-shaming (Cassie).

. Mécanismes d'apprentissage des masculinités toxiques (Nate/McKay).

. Injonction à la masculinité hégémonique et exploration de la pression exercée par la société sur les jeunes hommes noirs (McKay).
. Cercles vicieux de violence masculine et protection des agresseurs dans la famille américaine blanche aisée et privilégiée (Nate).

. Sexualité adolescente: violence des schémas sexistes véhiculés par la société et le porno. Pas de shaming sur les pratiques sexuelles, mais gros accent mis sur le consentement.

Personnes concernées

. Le créateur et scénariste, Sam Levinson, est un homme cis blanc. L'histoire de Rue est inspirée de sa propre expérience de l'addiction.

Feel Good

. Si l'esthétique de la série est très plaisante, la gravité des sujets abordés et la violence de certaines séquences rendent le visionnage parfois très difficile.

Militant

-

Déconstruction

. Chaque personnage est issu d'un trope ou stéréotype adolescent (le sportif, la jeune femme fantasque, le "tomboy", la pom-pom girl...), mais écrit avec beaucoup de nuances et de profondeur. Des carnets retraçant la vie de chaque personnage ont été donnés aux acteurices pour qu'iels travaillent leurs rôles.

. A travers cette série, l'objectif de Sam Levinson est entre autre de créer de l'empathie pour la génération Z, souvent stéréotypée de manière négative. Le réalisateur tente de visibiliser les difficultés exceptionnelles auxquelles ces adolescent·e·s sont confronté·e·s, surtout lorsqu'iels ne sont pas des hommes cis blancs hétéros.

Bémols

. Accusation de viol et arc narratif de Maddie: SPOILER Voir spoiler Dans l'épisode 2, alors que Maddie a couché avec un homme plus âgé lors d'une soirée, la jeune femme feint d'avoir tout oublié et d'avoir été trop ivre pour consentir. Si la réaction de Maddie est compréhensible (son petit ami Nate est violent et abusif), cet arc renforce l'idée fausse que de nombreuses femmes accusent à tort des hommes pour gâcher leur vie. Maddie étant mineure, il s'agit de tout façon d'un viol, ce mensonge n'était pas utile à l'histoire.

Quelques films similaires :

 Série / Comédie Dramatique

🎬 Mae Martin  (2020)

Comédie Dramatique, Addiction, Queer, Transidentités, Lesbienne.

Feel Good

Séries et films Similaires :

Skins (Bryan Elsley, Jamie Brittain - 2007),
Assassination Nation (Sam Levinson - 2018).
Skam (Julie Andem - 2015),

  • Lexiques
  • À propos
  • Contact

© 2021 Les Queeriers du cinéma