Retour en haut

Cam

Cam

 Fiction / Thriller

🎬  Réalisé par Daniel Goldhaber  (2018)

  • Thriller
  • Horreur
  • Sex Work

 Fiction


🎬 Réalisé par Daniel Goldhaber  (2018)


 1h35

Triggers Warning : Suicide, Sang[Voir les détails]

Suicide :

Dans la première séquence du film, nous assistons à l'un des shows horrifico-érotiques d'Alice: la jeune femme simule un suicide en se tranchant la gorge.

Sang :

Lors du climax du film, pour convaincre son public de son identité et vaincre son double numérique, Alice se frappe la tête contre une table à plusieurs reprises, se brisant le nez.

Pitch :

DÉCONSEILLÉ AU MOINS DE 12 ANS.

Alice est une camgirl spécialisée dans les shows érotico-horrifiques, suivie par de très nombreux fans et bien décidée à devenir la meilleure streameuse de son site. Quand un sosie s'approprie son compte, la jeune femme tente d'identifier la mystérieuse coupable et de récupérer son identité.

Représentation et visibilisation
Personnes Concernées
Feel Good
Militant
Déconstruction

Représentation et visibilisation

. Cam est un thriller horrifique dont l'héroïne exerce le métier de camgirl, chose encore assez inédite dans le cinéma mainstream. Au-delà du scénario et ses ficelles horrifiques et fantastiques, Cam s'intéresse aux difficultés rencontrées par les travailleureuses du sexe au sein de notre société: rejet, putophobie, sexisme...

Personnes concernées

. La scénariste Isa Mazzei, ancienne camgirl, souhaitait réaliser un documentaire sur ce métier. Elle a cependant décidé de se tourner vers un thriller fictionnel pour toucher un public plus large.
Une grande partie du scénario écrit par Isa Mazzei est tiré de sa propre expérience en tant que camgirl: elle a notamment été victime du vol de son contenu vidéo, qui fut ensuite diffusé sans crédit sur internet.

Feel Good

. Cam est un thriller horrifique prenant et quelque peu sanglant, mais SPOILER : Voir spoiler qui se termine de manière positive pour l'héroïne.

Militant

-

Déconstruction

. Isa Mazzei a délaissé son projet de documentaire sur le métier de camgirl pour scénariser ce film: il existe donc, derrière le pitch horrifique, une véritable volonté de sensibiliser le public à propos de ce métier. Pour la scénariste et le réalisateur, il était extrêmement important que les spectateurices soient en totale empathie avec l'héroïne. Ainsi, Cam déconstruit habilement les stéréotypes très souvent associés aux personnages de travailleureuses du sexe au cinéma (et surtout dans le cinéma d'horreur): à aucun moment la légitimité du travail d'Alice n'est remise en cause, bien au contraire.

Si ses collègues (et rivales) se montrent parfois dures entre elles, le film déconstruit nos biais sexistes et putophobes en s'éloignant rapidement du trope sexiste de la "jalousie féminine": les véritables ennemis d'Alice sont ainsi pointés du doigt: les clients qui outrepassent les limites des camgirls, les sites qui capitalisent sur leur travail en ne leur offrant pas la protection nécessaire de leurs données, ou encore les dangers du vol d'identité sur Internet (deepfake). Isa Mazzei a également tenu à mettre en lumière l'absence d'aide reçue par les travailleureuses du sexe lorsqu'iels s'adressent à la police.
Le final du film appuie encore la démarche des créateurices: SPOILER : Voir spoiler Alice, après avoir vaincu son double numérique, est déterminée à garder cet emploi qu'elle aime, et qui est également un moyen d'expression artistique.

Bémols

. Malgré le message et parti pris relativement clairs du film, de très nombreux.ses spectateurices ont pris le scénario comme une mise en garde contre le métier de camgirl en particulier et de l'Internet en général.

  • Lexiques
  • À propos
  • Contact

© 2021 Les Queeriers du cinéma